INTERVIEW

 

Joël DUSSANS, vainqueur du prix spécial du jury 2014

 

Joël Dussans et son fils ont remporté le prix spécial du jury « accords mets et vins » 2014. Pour remporter ce prix, les concurrents proposent un plat pour chaque vin dégusté à l’aveugle lors de la phase finale. Qu’ils aient ou non identifié le vin, c’est le mariage des goûts et des parfums mais aussi la créativité qui compte pour séduire le jury !
   Open 2014 - Joel Dussans 2   

 

 

Joël Dussans vous étiez pour la deuxième fois sur l’Open Château Piron cette année, comment êtes-vous arrivé là ?

 

Je viens fréquemment à l’Esprit des Vins à Labrède. Alexandre de Montesquieu, qui a créé ce lieu épicurien est partenaire de l’Open Château Piron. C’est là que j’ai découvert l’existence du tournoi en 2013. J’y suis allé, j’ai aimé et j’y suis retourné !

 

En 2014 ; les organisateurs ont créé un nouveau prix, le prix spécial du jury « Accords Mets et Vins ». Vous l’avez gagné mais… que pensez-vous de cette idée ?

 

C’est vraiment une idée fantastique. Personnellement je cherche toujours les mariages mets et vins. Je cuisine et j’adore ça. Il m’arrive même de proposer à mes amis deux vins différents pour accompagner un plat et goûter la différence.

 

Avez-vous déjà travaillé dans le monde du vin ou de la cuisine ?

 

Pas du tout. Je suis architecte d’intérieur. Par contre j’ai créé avec des amis un petit club privé de dégustation. Nous nous voyons souvent. Et nous faisons tous les ans un voyage œnologique. Découvrir. Découvrir toujours : c’est cela qui m’intéresse. Cette année nous sommes allés… en Pologne ! Les viticulteurs étaient enchantés de voir des amateurs français. La France (et plus encore Bordeaux !) reste la référence absolue là-bas.

 

Les accords mets et vins, c’est quelque chose que l’on a l’habitude de rechercher au restaurant… vous avez un petit conseil à nous donner ?

 

 

Je vais vous dire… je suis frustré par le monde actuel de la restauration. Il y a 20 ou 25 ans, on pouvait se faire plaisir avec un bon vin choisi dans la carte. Aujourd’hui, les prix des bons vins ont beaucoup monté et… les restaurants ont gardé leur fameuse marge multiple de prix par 3 (ou plus !). C’est devenu du luxe de faire un bel accord. Ceci dit, à Bordeaux,j’apprécie une adresse qui offre des vins accessibles, pour se faire vraiment plaisir : le Bistrot du Sommelier. La cuisine est certes simple, mais le choix de vins est stupéfiant et les prix raisonnables.

 

 

Pour revenir à l’Open Château Piron, qu’est-ce qui vous attire le plus dans ce tournoi  ?

 

Ce qui me plait à l’Open c’est que l’on soit dans une propriété viticole, entouré de vignes et du point de vue du jeu, c’est que l’on ait pour chaque vin un QCM avec des propositions de régions et d’AOC entre lesquelles choisir. C’est beaucoup plus accessible pour un non-professionnel qu’une feuille blanche ! J’aime aussi que la famille organisatrice soit là et très accessible. C’est vraiment une très très bonne ambiance.

 

Avez-vous quelques suggestions pour améliorer l’Open ?

 

Avant tout il faut garder cet équilibre entre l’utile et l’agréable. Se faire plaisir, déguster de bons vins, apprendre, mais dans une très bonne ambiance. Pouvoir être sérieux quand on joue, mais sans se prendre au sérieux. Sur le fond, c’est un point fort fondamental de l’Open.

 

Après , sur la forme, je pense qu’il faut accélérer le rythme. Deux minutes par vin au lieu de trois, moins de poules de qualification, cela rendrait le tournoi encore plus dynamique.

 

Un mot sur les compositions de poules. Il faudrait faire comme à la coupe du monde de football : le premier d’une poule qualification ne doit pas pouvoir rencontrer le premier d’une autre poule dans la phase suivante. Nous avons le sentiment de s’être retrouvés dans un groupe d’ un niveau très relevé … Mais je sais qu’au final les vainqueurs issus de l’autre poule ont été également performants et ont mérité leur victoire. Certes le sport conserve sa part d’incertitude : au final l’Open Chateau Piron a donné la victoire finale à une excellente équipe, .. et surtout du plaisir à tous !


 

Merci beaucoup Joël Dussans.

Nous espérons vous revoir sur le prochain Open Chateau Piron 2015 !

 

Propos recueillis par Xavier Boyreau le 9 juin 2014.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                       

 

 

 

CONSULTEZ AUSSI :      

    

   LES CLASSEMENTS 2014    

   

LES VINS DEGUSTES 

PENDANT l'OPEN 2014 

début des qualifications 2014
  

L'OPEN 2014 EN IMAGES

 

 

 

 open 2014 - photo Jérôme Garret 2
  

L'INTERVIEW

JEROME GARRET

VAINQUEUR DE L'OPEN 2014

(équipe GARRET / RUELLE)