TEMOIGNAGE : Nicolas GIRAUDEAU

Un professionnel dans la compétition

 

                                                                               Open 2014 - Grande Finale equipe Giraudeau Pelissou   

 

Nicolas GIRAUDEAU

Vinificateur

 

Equipe GIRAUDEAU/PELISSOU

Equipe Pro engagée dans

l’Open Château Piron 2014

(Photo S.Common – Open Chateau Piron 2014)

 

 

 

 

 Open 2014 - les 4 équipes pour la Grande Finale

 

 L’équipe GIRAUDEAU – PELISSOU

en grande finale de l’Open Château Piron 2014

(3ème et 4ème en partant de la gauche)

(photo : S.Common)

                                                                 
                                                                               

Nicolas Giraudeau, vous étiez l’un des professionnels engagés dans l’Open Château Piron 2014 … Comment avez-vous connu ce tournoi  ?

 

Je connaissais Château Piron et cette initiative m’a intriguée. Alexandre de Montesquieu, membre du jury du tournoi de l’année précédente, m’en a parlé très positivement : j’ai voulu tester !

 

Un tournoi de dégustation c’est une idée assez étonnante…

 

J’ai participé, bien sûr, à de très nombreuses dégustations depuis que je suis devenu un professionnel du vin. J’avoue que l’Open Château Piron a vraiment créé quelque chose de totalement nouveau. C’est vraiment un tournoi sportif : il faut aller vite pour gagner des points. Les arbitres rythment le jeu et sifflent même des fautes… Il y a des manches, des poules… au final c’est une véritable ambiance de compétition. Bien sûr certains sont là plus pour le plaisir… il en faut pour tous les gouts : c’est ça un « open » !

Personnellement je n’aime pas faire les choses à moitié. Je me suis pris au jeu. Dès le départ je jouais la victoire !

 

Vos résultats vous ont-ils satisfait ?

 

3ème sur 40, ce n’est pas mal, mais je jouais la victoire, donc bien sûr c’est une déception. Mais c’est le sport !

Il faut participer à ce genre de concours pour se remettre en question et progresser. On en a tous besoin.

 

Comment expliquez-vous que sur six équipes pro, il n’y en ait qu’une, la vôtre, sur le podium ?

 

Les professionnels rentrent directement dans le dernier tableau, en phase finale. Cela évite à des pros d’être en bas de classement général !… mais les amateurs sont dans le bain des qualifications quand ils arrivent en finale… Moi j’étais très concentré dès le début, certains pros peut-être moins.

Il y a aussi le fait que certains amateurs sont très très bons. Et puis … il y a les aléas du sport. Reconnaitre des régions, des AOC et des millésimes ce n’est pas une science exacte…

 

Vous reviendrez ?

 

Bien sûr ! si je n’ai pas d’obligation en 2015 le jour de l’Open je reviendrai et je ferai le maximum pour gagner !

 

Propos recueillis en janvier 2015